Fujisawa-shuku, une ville étape

Post Town Fujisawa

Post Town Fujisawa

Post Town Fujisawa

En 1325, durant l’époque de Kamakura, Donkai, le 4ème Sage Yugyô, fonda le Shôjôkô-ji (le temple Yugyô-ji) qui devint une monzen-machi (littéralement une « ville temple »). Par la suite, à l’époque d’Edo (1603-1867), Fujisawa devint la sixième des 53 stations de la route du Tôkaidô qui relient le pont Nihonbashi d’Edo à Kyôto. Fujisawa se développa autour de la monzen-machi en tant que station relais, une « shukuba-machi ».

À partir de la moitié de l'époque d'Edo, le pèlerinage d'Enoshima devint une destination de loisirs. Fujisawa-shuku n'était donc pas qu'une simple étape sur la route du Tôkaidô et se développa considérablement autour du sanctuaire d'Enoshima-jinja. Hiroshige Utagawa dépeint une scène de l'époque dans le ukiyo-e « À Fujisawa, l'une des 53 stations du Tôkaidô ». Aujourd'hui encore, les bâtiments se succèdent le long de la coupe longue et étroite de l'ancienne route du Tôkaidô et il est possible d'imaginer ce que fut cette voie dont la géométrie n'a quasiment pas changé depuis l'époque.

Shukuba-machi, une ville relais

Post Town

Les bases établies par le shogunat d'Edo sur l'axe d'une grande route étaient nommées « shukuba ». Les villes qui se sont construites autour de ces axes se nomment les shukuba-machi. Ce ne sont pas seulement des lieux d'hébergement ou de repos pour les voyageurs, mais également des lieux de transit express de lettres et colis officiels. Chaque shukuba possédait donc un centre de distribution permettant de relayer hommes et chevaux.

Monzen-machi

Temple Town

On utilise le terme de Monzen-machi pour parler d’une ville construite en périphérie de temples et de sanctuaires importants. La venue des pèlerins a entraîné la création d'une ville où les boutiques des marchands et les auberges ont rapidement urbanisés les lieux.

Les 53 stations du Tôkaidô

53 Stages of the Tokaido Road

Le Tôkaidô est une route de 492 km reliant les ponts Nihonbashi d'Edo et Sanjô-ôhashi de Kyôto. Il fut construit à l'époque d'Edo (1603-1867), sur ordre du premier shogun, Ieyasu Tokugawa. Ce dernier souhaitait pouvoir relier rapidement son château d'Edo à la région Kyôto-Osaka où se trouve le palais impérial et fit donc construire en 1601, 53 stations « shukuba » sur le Tôkaidô. On les appelle ainsi les 53 stations du Tôkaidô.

Le temple Yugyô-ji

Fujisawa est née en tant que « monzen-machi », une ville-temple, et prit le nom de Tôtaku-san, avant de rapidement se développer en tant que relais de la route du Tôkaidô et devenir la ville que l'on connaît aujourd'hui.
Le Yugyô-ji fut construit par le sage Ippen et constitue le temple principal de l’école ji-shû. Le sage Ippen abandonna tout pour se consacrer au « yugyô¹ » et pour porter l'espoir dans le cœur des pauvres et de ceux atteints de divers maux. Il est dit que la joie jaillissant du plus profond du cœur de ces gens-là se répandit jusque dans leur corps, et se manifesta à travers le ôdori-nenbutsu² (littéralement « la danse de la prière à Bouddha »). Ce cercle de personnes emplies de joie s'agrandit de plus en plus. Cette danse serait à l'origine de la danse « bon-odori » pratiquée de nos jours.

Yugyo-ji Temple

Yugyo-ji Temple

L'appellation officielle du temple Yugyô-ji est « Tôtaku-san Muryôkô-in Shôjôkô-ji ». Il se trouve à 15 mn à pied de la gare de Fujisawa.
Au printemps, un magnifique tunnel de cerisiers en fleur englobe le chemin de la colline Iroha qui mène au bâtiment principal, tandis qu'en automne, le ginkgo d’une hauteur de 21 m, désigné monument naturel par la ville, affiche son plus bel habit.

¹ Se dit d'un voyage où le moine renonce à toute attache locale afin de s'entraîner et de répandre sa foi.
² Une danse continue pour prier Bouddha et atteindre un état d'extase religieuse.

Le Centre Culturel de Fujisawa-shuku

Le Fujisawa-shuku était la sixième des cinquante-trois stations de la route du Tôkaidô. Elle prospéra en tant que « monzen-machi », ou ville-temple, construite autour du temple Yugyô-ji. Le Centre Culturel de Fujisawa-shuku est donc un lieu où il est possible de découvrir l’Histoire et la culture de la ville-temple.


En complément d’une exposition d’articles de voyage de l’époque et de dioramas, vous pouvez y admirer une reproduction 3D de Fujisawa-shuku, telle qu’elle était autrefois.


Le Centre Culturel de Fujisawa-shuku est situé à 15mn à pied de la Gare JR Fujisawa (sortie nord), proche de la porte Kuro-mon (« porte noire ») du temple Yugyô-ji (en contrebas de la colline Iroha-zaka).

Informations
« Horaires d’ouverture »
D’avril à septembre : 9h-18h
D’octobre à mars : 9h-17h

« Jours de fermeture »
Lundi (Ouvert si lundi est un jour férié, mais fermé le lendemain)
Période de fin d’année : Du 27 décembre au 1er janvier.

Site Internet du Centre Culturel de Fujisawa-shuku(Japonais)